• 903 visits
  • 1 article
  • 0 hearts
  • 92 comments

- 31/01/2018

-

-
Le sol vibre sous son pas lourd ; celui de l'Orage qui prend la place, s'étend et s'étire comme un géant réveillé. Il hurle, son grondement cruel résonne dans mes oreilles et je sens mon c½ur qui bat vite, bien plus vite que les gouttes chutant du ciel en d'aquatiques anges déchus. Je noue mes doigts entre eux en espérant garder ma contenance : peut-être que si je lie mes deux mains assez fort, jamais ne craindrais-je le ciel à nouveau ? Un éclair percute le sol bleuté du dehors. Je ne sais plus où je suis, la tempête s'est immiscée dans mon esprit, les imbibant d'alcool et de tonnerre de Brest. Son flash blanc m'empêche de respirer, bien trop semblable aux phares pâles que l'on voit avant de percuter la voiture dans lesquels ils sont ancrés. Tout est bleu, froid et sonore. 
Alors je lève la tête, je dirige mes yeux vers Matthéo. Je l'aime, Matthéo. Sur ses épaules bien dessinées sont tatouées des traînées blanches, d'ivoire elles reflètent la lumière du néon, colorant sa peau de saphirs fugaces. Je sais à ses paupières fermées qu'il aime le vent qui cogne les gouttes de pluies contre les carreaux des vitres, la fraîcheur de l'air à humer au petit matin, le ciel impétueux qui gronde et se tache de nuages noirs.